Search

Chaque personne a ses droits…

#de13à16ans

La Déclaration des Droits de l’Homme est un ensemble de droits universels donné à chacun. Durant la session, les participants analyseront la Déclaration et échangeront leur point de vue concernant chaque droit individuellement ainsi que l’ensemble de ces droits.

#EducationGlobale #DroitsdelHomme


Objectifs principaux:

  • Découvrir la Déclaration des Droits de l’Homme


Durant cet atelier, les participants vont:

  • Découvrir les droits de l’homme, en faisant particulièrement attention au fait qu’ils soient universels

  • Apprendre à préparer et à présenter des arguments

  • Essayer d’analyser les droits de l’homme selon divers points de vue



1. Chacun a ses droits (exercice)


Les participants, par petits groupes, reçoivent des courtes descriptions de quelques histoires d’acteurs de changement, ainsi que des photos qui les illustrent. Pour cet exercice, vous pouvez utiliser le matériel des pages https://www.exchangetheworld.info/changemakers-1. Vous pouvez aussi choisir des histoires de votre propre pays. Le but est de relier les textes avec leurs images, et d’ensuite discuter en groupe sur le droit humain mis en avant par chacune des histoires. Finalement, les groupes présentent leurs conclusions au sein d’une discussion commune.


Par la suite, vous allez présenter la Déclaration des Droits de l’Homme. Cet exercice devrait servir d’échauffement avant de discuter et de penser aux droits qui appartiennent à tous (même s’ils sont souvent violés).



2. Indivisibilité des droits humains (exercice et discussion)


Chaque participant reçoit la Déclaration des Droits de l’Homme (plutôt que d’imprimer plein de pages, vous pouvez également utiliser un projecteur). Chacun choisit 3 droits qui, selon lui, sont les plus importants. Ensuite, par groupes de 4 à 6 personnes, les participants discutent de leurs choix et essayent de sélectionner les trois droits les plus importants selon l’ensemble du groupe. Après quelques minutes de discussion, réunissez-vous à nouveau tous ensemble et partager les résultats.


Cet exercice permet aux participants de lire la Déclaration attentivement. C’est aussi le point de départ pour débattre sur les caractéristiques des droits de l’homme et avant tout sur le fait qu’ils sont indivisibles. L’indivisibilité signifie que les Droits de l’Homme sont inaliénables et interdépendants, c’est pourquoi nous ne pouvons dire qu’un droit est plus important que les autres. Débattez brièvement sur ce point. Etes-vous d’accord que les Droits de l’Homme sont indivisibles?



3. Versatilité des droits de l’Homme


La caractéristique la plus importante des Droits de l’Homme est qu’ils sont universels, ce qui signifie qu’ils sont valables pour tout un chacun, dans le monde entier, peu importe sa culture, sa situation ou son contexte. Organisez avec les participants un Débat d’Oxford sur le thème « Les Droits de l’Homme sont universels ».

  • Le groupe “pro” a le rôle de prouver qu’en tout temps et en tout lieu, les droits de l’homme sont valides pour tous.

  • Le groupe “contre” a le rôle de prouver le contraire, et de montrer qu’il y a des situations qui permettent l’exemption des Droits de l’Homme.


Votre tâche est d’évaluer le document en lui-même et non pas de voir à quel point c’est respecté dans le monde (il serait bien de souligner le fait que pour le moment, la Déclaration n’est pas respectée partout). En préparant les arguments, prenez en considération le monde entier, c’est-à-dire divers pays, situations et cultures. Ne limitez pas la discussion à votre propre pays.


Vous pouvez diviser les participants de manière aléatoire ou selon leurs opinions. S’ils ont de l’expérience en débats, vous pouvez les mettre dans des groupes opposés à leurs propres croyances, ce qui les forcera à analyser le problème sous un autre point de vue. Les instructions pour organiser un Débat d’Oxford se trouvent en annexe 2.

Si vous n’avez pas assez de temps ou d’expérience pour mener un Débat d’Oxford, vous pouvez utiliser une version simplifiée du débat “pour et contre”, décrite ci-dessous.


Le débat « pour et contre » est une discussion lors de laquelle chacune des deux équipes représente une opinion opposée et se bat pour gagner. Une équipe défend le mouvement tandis que l’autre essaye de le contrer. Les deux groupes parlent chacun à leur tour, donnant un argument pour defender le point de vue qu’ils représentent. Le débat vaut la peine d’être utilisé lorsque les participants doivent analyser un problème de différentes perspectives.



4. Résumé


Résumez le débat en demandant quels sont leurs impressions. Essayez de ne pas relancer toute la discussion. Ce résumé est un temps pour partager ses émotions et réflexions. Qu’avez-vous appris de ce débat ?



5. Ensemble (exercice)


S’il y a quelconque conflit au sein du groupe à cause de ce débat, il vaut la peine de conclure par cette activité qui doit être faite avec l’ensemble des participants. Donnez une petite balle au groupe. Chacun doit toucher cette balle un à un, le plus rapidement possible. Deux personnes ne peuvent pas la toucher en même temps. Le but est que le groupe trouve la manière la plus rapide de le faire. Ils vont probablement commencer par se passer la balle l’un à l’autre. Motivez les participants à chercher une autre solution. L’activité peut en fait être réalisée en moins de 3 secondes, peu importe la taille du groupe. Il suffit de mettre les mains ensemble, l’une en-dessous de l’autre, et de faire rouler la balle dessus.

En cherchant une solution, l’attention des participants sera détournée. Ceci les aidera à sortir de la discussion et à se sentir à nouveau unis en tant que groupe. Vous pouvez finir en soulevant le fait que c’est uniquement tous ensemble que nous arriverons à protéger les droits de l’homme. Cela fait partie du changement vers un monde meilleur.



Activités additionnelles pour le groupe:

  • Engagez-vous dans une campagne d’Amnesty International ou d’une autre organisation travaillant pour les droits de l’homme.

  • Réalisez quelques interviews ou créez un reportage à propos des acteurs de changements. Présentez-le sous la forme de votre choix (texte, dessins, photos, film, etc.).

  • Observez autour de vous et trouvez quelqu’un qui a besoin de votre aide. Planifiez et implémentez un projet qui répond aux besoins identifiés.



Annexe 1

Source: http://www.civicsandcitizenship.edu.au/verve/_resources/FQ2_Simplified_Version_Dec.pdf


  1. Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits.

  2. Chacun peut se prévaloir de tous les droits et de toutes les libertés proclamés dans la présente Déclaration, sans distinction aucune.

  3. Tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne.

  4. Nul ne sera tenu en esclavage ni en servitude.

  5. Nul ne sera soumis à la torture, ni à des peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants.

  6. Chacun a le droit à la reconnaissance en tous lieux de sa personnalité juridique.

  7. Tous sont égaux devant la loi et ont droit sans distinction à une égale protection de la loi. Tous ont droit à une protection égale contre toute discrimination qui violerait la présente Déclaration et contre toute provocation à une telle discrimination.

  8. Toute personne a droit à un recours effectif devant les juridictions nationales compétentes contre les actes violant les droits fondamentaux qui lui sont reconnus par la constitution ou par la loi.

  9. Nul ne peut être arbitrairement arrêté, détenu ou exilé.

  10. Toute personne a droit, en pleine égalité, à ce que sa cause soit entendue équitablement et publiquement par un tribunal indépendant et impartial.

  11. Toute personne accusée d'un acte délictueux est présumée innocente jusqu'à ce que sa culpabilité ait été légalement établie. Nul ne sera condamné pour des actions ou omissions qui, au moment où elles ont été commises, ne constituaient pas un acte délictueux d'après le droit national ou international.

  12. Nul ne sera l'objet d'immixtions arbitraires dans sa vie privée, sa famille, son domicile ou sa correspondance, ni d'atteintes à son honneur et à sa réputation.

  13. Toute personne a le droit de circuler librement à l'intérieur de son pays. Toute personne a le droit de quitter tout pays et de revenir dans son pays.

  14. Devant la persécution, toute personne a le droit de chercher asile et de bénéficier de l'asile en d'autres pays. Ce droit ne peut être invoqué dans le cas de poursuites réellement fondées sur un crime de droit commun ou sur des agissements contraires aux buts et aux principes des Nations Unies.

  15. Tout individu a droit à une nationalité.

  16. A partir de l'âge nubile, l'homme et la femme ont le droit de se marier et de fonder une famille. Ils ont des droits égaux au regard du mariage, durant le mariage et lors de sa dissolution.

  17. Toute personne a droit à la propriété. Nul ne peut être arbitrairement privé de sa propriété.

  18. Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion ; et de manifester sa religion ou sa conviction par l'enseignement, les pratiques, le culte et l'accomplissement des rites.

  19. Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression.

  20. Toute personne a droit à la liberté de réunion et d'association pacifiques.

  21. Toute personne a le droit de prendre part à la direction des affaires publiques de son pays.

  22. Toute personne, en tant que membre de la société, a droit à la sécurité sociale.

  23. Toute personne a droit au travail, à des conditions équitables et satisfaisantes de travail et à fonder et joindre des syndicats.

  24. Toute personne a droit au repos et aux loisirs.

  25. Toute personne a droit à un niveau de vie suffisant pour assurer sa santé, son bien-être et ceux de sa famille, notamment pour l'alimentation, l'habillement, le logement, les soins médicaux ainsi que pour les services sociaux nécessaires.

  26. Toute personne a droit à l'éducation.

  27. Toute personne a le droit de prendre part librement à la vie culturelle de la communauté.

  28. Toute personne a droit à ce que règne un ordre tel que les droits et libertés énoncés dans la présente Déclaration puissent y trouver plein effet.

  29. L'individu a des devoirs envers la communauté dans laquelle seul le libre et plein développement de sa personnalité est possible.

  30. Aucune disposition de la présente Déclaration ne peut être interprétée comme impliquant pour un État, un groupement ou un individu un droit quelconque de se livrer à une activité ou d'accomplir un acte visant à la destruction des droits et libertés qui y sont énoncés.


Annexe 2

Règles du Débat d’Oxford


1. Mots d’ouverture par le Président

Le Président, qu’on devrait toujours appeler Mr/Mme le/la Président(e), introduira le début avec quelques mots sur le fond du débat et les procédures de vote. Le Président appellera ensuite le premier orateur à commencer le débat.


2. Le Premier Orateur pour la Proposition

Le Premier Orateur pour la Proposition introduit les autres conférenciers invités. Il commence traditionnellement ces introductions par « Mr/Mme le/la Président(e), étant le premier orateur ce soir (après-midi), j’ai l’honneur de vous présenter vos invités ».Chaque orateur est introduit par son nom et deux trois lignes de présentation qui peuvent être dites sur le ton de l’humour ou plus sérieusement. Après avoir introduit le dernier invité, l’orateur peut dire « Mr/Mme le/la Président(e), ce sont vos invités et vous êtes plus que bienvenu », en espérant que ce soit suivi par des applaudissements de l’assemblée.


Le premier orateur commence ensuite le débat.


Le Présentant va remercier l’orateur et inviter le suivant à prendre la parole.


3. Le Premier Orateur de l’Opposition

Le premier orateur de l’opposition introduit brièvement le premier orateur pour la proposition au début de son discours.Le Président remercie ensuite l’orateur et ouvre le débat.


4. Débat de fond

L’audience a l’opportunité de joindre le débat. Un temps sera imparti pour cette phase et chaque orateur sera contraint à une limite de temps choisie par commun accord.Le Président terminera le débat de fond et fera appel à l’orateur suivant.


5. Le Second Orateur pour la Proposition

Le Président remercie l’orateur et appelle le suivant.


6. Le Deuxième Orateur pour l’Opposition

Le Président remercie l’orateur et appelle les discours de réfutation, s’ils ont lieu d’être.


7. Réfutation

Un temps peut être imparti pour la réfutation de chaque côté. Ce discours est habituellement mené par les deux premiers orateurs de chaque côté.Le Président se charge d’appeler la fin du débat et le début des votes.


8. Votes

Ils peuvent se dérouler en levant les mains ou suivant une autre procédure de vote.


REMARQUES


Interruptions:

L’audience peut interrompre votre discours seulement en utilisant un Point d’Information ou un Point d’Ordre.


Point d’Information:

L’orateur peut choisir de l’accepter ou de le refuser. Ce type d’interruption est à utiliser pour clarifier ou questionner une information donnée par l’orateur, non pas pour exprimer une opinion.


Point d’Ordre:

Les orateurs sont obligés de donner suite à un point d’ordre. Une telle interruption doit être utilisée uniquement pour attirer l’attention sur un abus des Formalités de la Maison, telle qu’une remarque diffamatoire qu’ils souhaiteraient voir retirée.



Conseils généraux:

Rappelez-vous que le débat implique d’essayer de gagner des votes de la part de votre audience. Ceci nécessite bien plus qu’une simple présentation des arguments les plus logiques. Quelques blagues ou anecdotes bien placées font souvent gagner des votes! Ne vous sentez pas obligé de répondre à tous les points d’information. Répondre à quelques-uns d’entre eux rend le débat plus interactif et vivant mais trop y répondre pourrait casser la fluidité de vos arguments.


Horaire:

Vérifiez les temps impartis aux orateurs afin qu’ils soient respectés et que le timing général le soit également. Ce sera apprécié par l’audience, particulièrement lorsqu’il y a de nombreux orateurs dans le débat. Le temps qu’il vous reste vous sera indiqué par le Secrétaire sur une carte imprimée à intervalles réguliers.


Source : http://www.ecgi.org/conferences/fese_efmc2005/ou_rules.htm


Voyez-vous des erreurs dans ce texte ? Voulez-vous nous soutenir en traduisant des scénarios et des histoires dans différentes langues ? N’hésitez pas à nous contacter ! Nous recherchons constamment de nouvelles recrues pour des traductions en toutes langues. Rendons les matériels de Changemaker accessibles à tous –> hello@exchangetheworld.info


Plus d’histoires Changemaker: exchangetheworld.info