Search

DIGNITY KITCHEN

#histoire

With Koh Seng Choon at the entrance of the “Dignity Kitchen” – canteen with delicious food, run by people with different disabilities


Lieu:

Singapour


Description:

Dignity kitchen est une entreprise sociale (restaurant, cantine) qui supporte des personnes désavantagées, et avec des handicaps mentaux, moteurs, intellectuels ou avec des disabilités sociales, en leur procurant une éducation et un travail. Ils organisent également des visites guidées gratuites de villes et des repas pour les personnes âgées. (dignitykitchen.sg)


Personne interviewée:

Koh Seng Choon (créateur)


Citations de l’interview:

J’ai formé plus de 400 personnes avec des handicaps. Nous avons offerts plus de 40 000 repas à des personnes âgées au cours des six dernières années. Comme entrepreneur, j’ai donné un emploi à 60 personnes. J’ai vu une transformation chez les personnes ayant un handicap lorsqu’ils commencent à gagner de l’argent, un salaire. Ils ont obtenu leur dignité. Ils redonnent en payant les repas pour les personnes âgées. Ils ont compris la logique de cet endroit. C’est vraiment émouvant.


Le plus grand défi, ce n’est pas l’argent. C’est l’empathie. La perception des personnes sur celles avec des handicaps. Quand j’ai commencé à donner aux personnes leurs badges, où il était écrit: “je suis aveugle”, “j’ai une déficience mentale”. Que s’est-il passé? Les clients ont eu peur: des personnes avec un handicap mental cuisinent? Pendant deux semaines nous n’avons rien vendu. Finalement, un homme m’a même dit: vous devez avoir vous-même un handicap mental pour laisser des personnes avec un handicap mental cuisiner pour nous. Il a pensé que c'était drôle. Mais ça ne l’était pas. L’homme avec un handicap mental est parti pleurer dans la réserve. Qu’est-ce qu’il a fait de mal? Il voulait seulement avoir un revenu. Et juste parce nous montrons aux autres qu’ils sont aveugles ou ont un handicap mental, les personnes n'achètent pas. Il a pleuré. J’ai pleuré. Nous avons retiré les badges. Ce fut le moment, où j’ai appris que le plus grand défi est l’empathie. Partout, pas seulement à Singapour.


Les personnes avec des disabilités… ils ne sont pas incapables. Ils sont capables a bien des égards.


L’histoire entière:

https://www.exchangetheworld.info/single-post/2016/03/16/Kindness-comes-from-the-heart-1


Voyez-vous des erreurs dans ce texte ? Voulez-vous nous soutenir en traduisant des scénarios et des histoires dans différentes langues ? N’hésitez pas à nous contacter ! Nous recherchons constamment de nouvelles recrues pour des traductions en toutes langues. Rendons les matériels de Changemaker accessibles à tous –> hello@exchangetheworld.info


Plus d’histoires Changemaker: exchangetheworld.info