Search

Beaucoup de personnes, un monde

#de6à10ans

Autour de nous, il y a différentes personnes - venant de différents pays, ayant différents âges, différents niveaux d'habileté physique. Chacun d’entre nous est une personne de valeurs, avec qui ça vaut le coup de parler, d’apprendre à se connaître, d’aider. Mais aider les autres, ça requiert de l’empathie et être conscient de son environnement, et seulement dans ce cas, vous pouvez réellement être utile. Pendant cette réunion, les participants écouteront l’histoire d’un changemaker avec un handicap, ils essayeront de se mettre eux-mêmes dans ses chaussures. Ils penseront ensemble comment changer le monde et aider les autres - avec efficience, avec soucis et pleine conscience.

#EducationGlobale #Diversité


Objectifs principaux:

  • Développer la sensibilité des participants concernant les autres personnes et leur montrer que travailler avec des personnes avec des handicaps est un des champs d’actions pour changer le monde.

Compétences acquises par les participants pendant l’atelier:

  • Comprendre et pratiquer l’empathie et la pleine conscience

  • Être capable de remarquer les autres personnes, spécialement ceux qui font face à l'exclusion ou toutes autres formes de difficulté

  • Réaliser que handicap ne signifie pas seulement limite et que les personnes avec des handicaps réalisent de belles et importantes choses

  • Réfléchir à ce que signifie “aider de la bonne façon”



1. Introduction de la session avec le chant:


Nous changeons le monde ensemble

Pour tout rendre meilleur

Pour les personnes et la nature

C’est notre aventure



2. Histoire


Lisez la troisième lettre de nos voyageurs aux participants.


Chers enfants!


Cette fois, nous allons vous raconter l’histoire d’une fascinante changemaker - Yoshi du Japon. Yoshi a perdu la vue quand elle était une petite enfant. Mais ça ne l’empêche pas de changer le monde en mieux! Yoshi a ouvert en Thaïlande une bibliothèque mobile. Elle partage avec adultes et enfants des livres afin d’essayer de partager la beauté de la lecture et de l'éducation. Quelques unes des personnes avec lesquelles elle partage ses livres vivent dans de villages reculés. D’autres sont malades ou avec des handicaps ce qui les obligent à rester à la maison.


Yoshi avec l’aide d’employés apportent ces livres à ces personnes, quelque fois elle reste plus longtemps afin de découvrir leurs besoins. Chaque personne attend quelque chose de différent, c’est pourquoi il est important de leurs demander leurs besoins personnelles. Yoshi écoute attentivement, car elle sait ce que sait d’avoir besoin d’aide. Elle a eu aussi des difficultés à se surpasser. Elle n’est pas seulement malvoyante, mais elle vit en Thaïlande tout en étant du Japon. Il a fallu du temps pour les habitants d’un petit village de Thaïlande l’acceptent, mais maintenant tout le monde l’adore et apprécie les changements qu’elle réalise. Yoshi a prouvé que chacun d’entre nous peut changer le monde! Salutations de Thaïlande.


Anna et Andrea


Vous pouvez trouver l’histoire complète de Yoshi, “Voir plus”.


Demandez aux participants ce qu’ils pensent du travail de Yoshi; ce qu’ils pensent d’être une personne malvoyante. Discutez-en ensemble. Soyez sûre qu’ils sachent où se trouvent la Thaïlande et le Japon sur une carte (montrez-leurs ces pays sur une carte). Comprennent-ils tous les termes présents dans cette histoire (par exemple: bibliothèque mobile, personne avec un handicap).


Yoshi, during a class in kindergarten in a small village located in the Thai mountains. Thanks to the Children Centers organized by Yoshi, the younger inhabitants of remote villages can prepare themselves for studying in public schools, for example by learning Thai language (ethnic minorities use their own dialects).



3. Exercice


Réalisez avec les enfants ces exercices afin de les aider à comprendre la situation vécue par les personnes avec des handicaps.


Exercice 1. Répartissez les participants en duo. Une personne a les yeux bandés et la seconde lui donne des objets. La tâche de la personne avec le bandeau est de vérifier tous les objets par le toucher et de deviner ce qu’ils sont. Après un certain temps, les participants changent de rôles.


Exercice 2. Une nouvelle fois dans cette exercice une personne a les yeux bandés et l’autre devient le guide. La tâche du guide est de prendre la personne avec le bandeau pour une promenade -si possible- à l'extérieur. La personne avec le bandeau agit comme un chercheur, découvre le monde sous une autre perspective. Elle/il utilise ses autres sens. L’exercice doit être réalisé calmement. Laissez les participants se rendre compte de la structure des choses, comprendre ce que l’on ressent quand on marche dans l'obscurité avec l’aide d’une autre personne. Ensuite, les participants échangent les rôles.

En résumant l’exercice, demandez aux enfants comment ils se sont sentis marcher avec les yeux couverts. Ont-ils découvert quelque chose nouveau? Quelles émotions ont-ils ressentis? Pointez l’accent sur le fait que différentes émotions sont apparues. Chaque personne dans une même situation peut avoir ressentir des choses différentes. Comparez la discussion avec la discussion théorique, eue au début, sur comment une personne malvoyante se sent.



4. Discussion


Demandez aux participants, comment ils se sont sentis dans le rôle du guide. Soulignez le fait qu’un guide à besoin d’être prudent et d’avoir pleine conscience de son environnement (expliquez aux participants ce que ça signifie, si besoin corrigez-les), de prendre réellement soin de la personne qu’ils accompagnent. Expliquez aux participants que la pleine conscience est quelque chose qu’un changemaker a réellement besoin.


Un aspect important pour aider les autres est l’empathie. Quelquefois on définit l’empathie par être dans les pieds d’une autre personne. Dans l’exercice précédent, les participants étaient dans les pieds d’une personne malvoyante. Mais peuvent-ils réellement être sûres de leur besoins et de ce qu’ils ressentent? Cette exercice nous a aidés à réaliser ce qu’une personne malvoyante peut ressentir, mais ce n’est pas assez. Les participants ont eu différentes émotions durant cette exercice. Les mêmes émotions peuvent apparaître chez les personnes malvoyantes ou avec d’autres ayant besoin d’aide. Chacun d’entre eux peuvent ressentir ou avoir besoin de différentes choses.


Demandez-leurs qui d’autres peuvent avoir besoin de notre aide. Peut-être des personnes avec d’autres formes de handicaps ou des personnes âgées? Ou peut-être des migrants ou réfugiés qui ne connaissant pas notre langue?


En résumant la discussion, pensez ensemble ce qui est important en aidant les autres. Ce que nous avons besoin pour que notre soit positive et effective. Écrivez quelques règles pour une bonne aide. Soulignez le faite qu’il est très important d’être sure (de demander), si une personne réellement souhaite être aidée, quelle type d’aide à-t-elle besoin. Souvenez-vous de l’empathie et la pleine conscience.


Exemples de règles de bonne aide:

  • Observer attentivement les personnes autour de nous ayant besoin d’aide

  • Demander s'ils ont besoin d’aide

  • Réfléchir sur les conséquences de votre aide, comment la personne aidée se sent

  • Vérifier ce qui a changé grâce à votre aide

  • Création manuelle

  • En se basant sur les règles de bonne aide écrites avant, préparez un tutoriel avec des photos. Chaque groupe de 4-6 personnes peut illustrer une règle.


5. Théâtre


Échangez les différentes règles de bonne aide entre les différents groupes, ainsi chaque petite équipe a une règle différente de ce qu’elle a eu par avant. La prochaine tâche est de réaliser une scène, dans laquelle les participants illustrent la nouvelle règle obtenue. Soyez sure que les groupes joueront différentes situation, par exemple des personnes avec des handicaps, des personnes âgées, des personnes d’autres pays. Ensuite, regardez les scènes, réfléchissez ensemble si ce fut réellement un exemple de bonne aide. Supportez-les en expliquant pour ça l'était ou non.



6. Résumé


Demandez aux participants d'échanger sur leurs expériences concernant l’aide aux autres ou être aidé.



7. Travail à la maison


Demandez aux participants d’observer leur environnement avec empathie et pleine conscience. Qui à peut-être besoin de notre aide? Demandez-leurs d’aider une personne de façon correcte.



8. Conclusion de la session avec le chant


Nous changeons le monde ensemble

Pour tout rendre meilleur

Pour les personnes et la nature

C’est notre aventure



Tâches additionnelles pour le groupe:

  • Demandez à cinq personne ce que empathie signifie

  • Observez les alentour et réfléchissez ce qui peut rendre votre environnement difficile pour les personnes avec différentes formes de handicaps. Pouvez-vous aider dans certains des cas? Si oui - faites-le!


Voyez-vous des erreurs dans ce texte ? Voulez-vous nous soutenir en traduisant des scénarios et des histoires dans différentes langues ? N’hésitez pas à nous contacter ! Nous recherchons constamment de nouvelles recrues pour des traductions en toutes langues. Rendons les matériels de Changemaker accessibles à tous –> hello@exchangetheworld.info


Plus d’histoires Changemaker: exchangetheworld.info